La transcription audio est un métier qui a de l’avenir devant lui. De plus en plus de professionnels dans les domaines du journalisme, du droit ou de la médecine ont besoin d’une restitution d’un enregistrement audio en contenu écrit.

Missions et compétences d’un transcripteur audio

Un transcripteur audio intervient pour saisir des mots. En moyenne, la conversion d’une heure de support audio nécessite près de 6 heures de travail. Dans un premier temps, le professionnel écoute l’enregistrement audio et retranscrit fidèlement le discours, y compris les erreurs de syntaxes et les lapsus. Il peut aussi être amené à retravailler les contenus, en d’autres termes, à supprimer les redites et à faire une synthèse d’information.

Pour gagner du temps, il est aujourd’hui possible d’avoir recours à un logiciel pour réaliser une transcription automatique. Toute une variété de plateformes en ligne telle qu’Authôt, Amberscript ou Happy Scribe permet de retranscrire les fichiers audio. Cette option permet d’augmenter jusqu’à 50 % la productivité par rapport à une transcription manuelle. En revanche, il est nécessaire d’être minutieux lors de la relecture du rendu.

En plus des compétences telles que la maîtrise parfaite du français et la connaissance des lexiques techniques (médecine, marketing, droit…), la rigueur et la patience sont parmi les qualités que l’on attend d’un transcripteur audio. Le respect de la déontologie est également d’une grande importance. En aucun cas, un transcripteur audio ne doit divulguer des informations sur le contenu des fichiers audio. Consultez le site https://lescribeaudio.com pour mieux vous familiariser avec le métier de transcripteur audio.

Lire aussi
Comment devenir graphiste designer ?

Pour ce qui est du tarif d’un transcripteur audio, son salaire moyen débute à 1 € par minute. Pour réaliser une reformulation de texte, sachez que son prix peut être doublé. En effet, la minute est facturée à 2 €, soit un prix moyen de 120 € par heure d’enregistrement.