• Email : contact@refbax.com

Quel champ lexical pour une chanson de RAP ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Temps de lecture : 4 minutes

Vous kiffez le RAP et vous voulez vous lancer dans l’écriture de vos propres textes ? Eh bien, vous êtes au bon endroit ! Parce qu’on va vous dévoiler les champs lexicaux incontournables pour créer une chanson de ouf. Accrochez-vous, ça va rapper !

Le RAP, une musique qui ne mâche pas ses mots

Le RAP, c’est pas de la musique pour enfants de choeur. Ça balance des punchlines, ça jongle avec les rimes et ça n’a pas peur des mots crus. Pour écrire du RAP, il faut avoir du vocabulaire et savoir l’utiliser au bon moment. C’est là que les champs lexicaux entrent en scène.

Un champ lexical, c’est un ensemble de mots qui tournent autour d’un même thème. Dans le RAP, on retrouve souvent les mêmes univers : la rue, l’argent, les filles, la drogue… Mais aussi des thèmes plus engagés comme la politique, les inégalités sociales ou le racisme. Bref, y’a de quoi faire !

Google Analytics - Le guide du débutant

Tu veux en savoir plus sur "RAP / rap" ? 😎

Google Analytics - Le guide du débutant

Bienvenue dans mon guide de Google Analytics! Dans cet article, vous lirez des indications, des secrets, des astuces sur l'un des outils de marketing web…

La street, le ghetto, la téci : le champ lexical de la rue

Impossible de passer à côté du champ lexical de la rue quand on parle de RAP. C’est un peu l’ADN du genre, depuis ses origines dans le Bronx des années 70. Les rappeurs aiment raconter leur quotidien dans les quartiers populaires, avec un langage bien à eux.

On retrouve des mots comme « ghetto », « hood », « block » pour parler de leur environnement. Les « crews » ou « posses », ce sont les bandes de potes avec qui ils traînent. La police, c’est souvent les « keufs », les « schmitts » ou les « condés ». Et quand ça part en vrille, ça « tchache », ça « caillasse » ou ça « racle ».

« J’viens pas d’un quartier craignos mais d’une cité HLM, la nuit c’est chaud, c’est des halls sombres éclairés par les phares des auto-tam. » – Suprême NTM

Exemples de mots du champ lexical de la rue

Tiéquar, zonzon, condé, keuf, caillera, babtou, feuj, toxico, thune, oseille, caillasse, tchacher, racler, chichon, teille, gova, gamos, tise…

Money, money, money : le champ lexical de l’argent

L’argent, c’est le nerf de la guerre et les rappeurs l’ont bien compris. Fini le temps où ils rappaient pour le plaisir, maintenant c’est devenu un business. Et ça se ressent dans leurs textes, où les billets verts s’empilent à vue d’oeil.

Les dollars se transforment en « balles », en « plaques » ou en « patates ». Quand on est riche, on « pète la maille », on « kiffe la life ». Le mec qui a réussi c’est un « boss », un « caïd », il « gère la baraque ». A l’inverse, celui qui galère c’est un « crevard », un « cassos ».

Certains rappeurs adorent frimer avec leurs possessions matérielles : les grosses bagnoles, les montres hors de prix, les chaînes en or. C’est le côté « bling-bling » du RAP, popularisé par des artistes comme 50 Cent ou Booba.

« Compte les billets, compte les, compte les billets. Regarde les violets, doubles les liasses et découvre le sommet. » – Booba

Exemples de mots du champ lexical de l’argent

Fric, maille, balle, oseille, patate, brique, biff, money, crack, bled, flouze, blé, pèze, keus, moula, caillasse, michto, kiffer, flamber, péter la maille…

Mad’moizelles et meufs : le champ lexical des femmes

Ah, les femmes… Sujet inépuisable de fascination et parfois de fantasmes chez les rappeurs. Entre les meufs sexy qui se trémoussent dans les clips et les ex qui les ont largués, y’a de quoi faire des albums entiers !

Les rappeurs parlent souvent des « go », des « tasses » ou des « gadji » pour désigner les filles en général. S’ils veulent un truc plus sexy, ça devient des « bombes », des « tchoin » ou des « bimbo ». Mais gare à la « michto » ou à la « crasseuse », ces filles faciles et vénales qui ne s’intéressent qu’au fric.

Côté relations amoureuses, ça balance entre les « ex », les « chéries », les « babies » quand ça se passe bien… Et les « folles », les « pétasses » ou les « salopes » quand ça part en sucette. Y’a rarement de demi-mesure dans le rap !

Exemples de mots du champ lexical des femmes

Meuf, go, tass, gadji, bimbo, tchoins, michto, crasseuse, keh, ex, chérie, baby, pétasse, pouffiasse, salope, folle…

Défonce et para : le champ lexical de la drogue

On va pas se mentir, la drogue est un sujet récurrent dans le rap. Beaucoup de rappeurs évoquent leur consommation de substances illicites, soit pour dénoncer les ravages qu’elles causent, soit au contraire pour les glorifier dans une esthétique « gangsta ».

Le cannabis revient souvent avec des mots comme « beuh », « teuchi », « ganja » ou « oinj ». La cocaïne, c’est la « cc », la « coke » ou le « coco ». L’ecstasy, ce sont les « taz » ou les « exa ». Et l’héroïne, c’est la « rabla », le « cheval » ou la « meumeu ».

Certains rappeurs jouent avec les mots pour évoquer les effets de la drogue : « planer », « voyager », « flipper », « bad-tripper »… D’autres préfèrent décrire crûment la descente aux enfers des addicts avec des termes comme « junky », « toxico » ou « défoncé ».

Exemples de mots du champ lexical de la drogue

Beuh, teuchi, oinj, ganja, shit, tarpé, coke, cc, coco, rabla, meumeu, cheval, taz, exa, MD, défoncé, torché, perché, junky, toxico, fix, shoot, sniff, bad-tripper, flipper…

Serpstat : Le test du logiciel SEO, Growth Hacking, Webmarketing

Tu veux en savoir plus sur "RAP / Beuh / rap" ? 😎

Serpstat : Le test du logiciel SEO, Growth Hacking, Webmarketing

Nous connaissons tous Semrush, Ahref, Spyfu ou Moz. Ces solutions sont reconnues pour la qualité des données et des outils qu'elles proposent. Seulement, le prix…

Rapper comme un pro : quelques conseils pour écrire tes textes

Maintenant que tu connais les champs lexicaux incontournables du rap, voici quelques tips pour passer à l’écriture :

  • Écoute beaucoup de rap, de différents styles et époques. Ça t’aidera à enrichir ton vocabulaire et à trouver ton propre flow.
  • Fais des listes de mots, d’expressions, de punchlines que tu aimes bien. Pioche dedans quand tu bloques sur un texte.
  • Lis aussi d’autres choses que du rap : des romans, des poèmes, des articles… Tout est bon pour nourrir ton inspiration.
  • Entraîne-toi à rapper tes textes, même si au début le flow est pas ouf. C’est en forgeant qu’on devient forgeron !
  • N’aie pas peur de parler de choses personnelles, de ce que tu vis, de ce que tu ressens. C’est comme ça que ton rap sonnera vrai.

Des logiciels pour t’aider à rapper

Si t’es vraiment en panne d’inspi, il existe même des logiciels pour générer des phrases ou des rimes de rap. Des sites comme Rimes Solides ou Rhyme Brain peuvent te dépanner, mais bon, à utiliser avec modération hein. Le but c’est quand même que ça vienne de toi !

Balance ton rap !

Eh voilà, t’as toutes les clés en main pour balancer du lourd ! Alors à toi de jouer, écris, rappe, exprime-toi. N’aie pas peur du regard des autres, fais-toi kiffer avant tout. Et qui sait, peut-être qu’un jour ton nom s’affichera en haut de l’affiche, entre Booba et Nekfeu. En attendant, amuse-toi bien et rap des trucs de ouf !

Laisser un commentaire

Sur le même thème 🤩

Funnel

Funnel

Publié le 25 mai 2021
Lire la suite
Conversion

Conversion

Publié le 24 mai 2021
Lire la suite
Quel champ lexical pour un roman policier ?

Quel champ lexical pour un roman policier ?

Publié le 23 avril 2024
Lire la suite
Qui suis-je ! 👨‍💻

Enfilez-votre cape

Apprenez le webmarketing et le code grâce à nos différentes ressources et améliorez la visibilité de votre site internet, grâce à nos outils SEO.

refbax superhero bas