Le web a apporté avec lui de nombreuses nouveautés, il a rapproché les gens, a démocratisé la culture et la connaissance, a accéléré la prise d'informations. Cette belle machine ne fonctionne pas toute seule. Si au départ internet fonctionnait du travail de quelques universitaires, rapidement des métiers et tout un écosystème se sont créés autour du web. Souvenez-vous du webmaster de la fin des années 90 et du début des années 2000. Il était l'homme à tout faire du web. Capable de développer un site tout en s'occupant de son animation. Aujourd'hui, ce métier n'existe presque plus. Il a été remplacé par de nombreux métiers très spécialisés. Rien que la création d'un site internet nécessite aujourd'hui une bonne dizaine de spécialités. Entre le spécialiste UX, le graphiste, l'intégrateur, le ou les développeurs, le responsable SEO ou le product owner (qui sera là pour que tout tourne correctement) on se rend compte que le web à beaucoup évolué ces dix dernières années. Au point que quand on souhaite s'orienter on peut être un peu perdu face à ces nombreux métiers aux dénominations peu clairs. Petit tour d'horizon de ces métiers en espérant que ces quelques informations vous aideront à vous y retrouver que ce soit pour mieux comprendre le fonctionnement d'un prestataire quand vous faites le choix d'une agence de développement web ou pour trouver un emploi ou une future formation.

  • Responsable de communautés. Le Community Manager est une profession pour laquelle vous devez gérer une communauté en ligne, par exemple un forum ou la page du réseau social de votre société (si vous êtes chez l'annonceur) ou de plusieurs si vous travaillez en agence ou à votre compte. Ce n'est pas forcément le métier qui paye le plus, mais si vous avez le verbe facile, de l'humour, une orthographe irréprochable, le contact avec les gens et que vous aimez écrire alors ce métier est fait pour vous.
  • Développeur : En voilà un beau métier. Une fois que la phase de conception est terminée. Que les wireframes (représentation graphique simplifiée du site) sont livrées. C'est le développeur qui va se charger de la transformation des fonctionnalités décidées lors des ateliers de conception en vrai programme. Faire en sorte que les souhaits des clients se transforment en code et donc en programmes bien fonctionnels. Sur le web plusieurs langages de programmation sont utilisés. Presque tous les CMS open source sont développés en PHP ce qui en fait le langage Web le plus utilisé. Mais on peut aussi compter sur l'ASP, le nodeJS ou encore le Java. On peut ensuite catégoriser les développeurs web en trois groupes. Le développeur "front" qui va s'occuper des fonctionnalités visibles par l'utilisateur. Le développeur "back" va quant à lui développer toutes les fonctionnalités du système d'administration du site (back-office ou BO). Enfin le "Full Stack" fait généralement les deux plus souvent un peu d'administration serveur.
  • Spécialiste SEO ou consultant SEO, ce métier est joue un rôle de plus en plus important depuis le début des années 2000. Le but de ce métier est de positionner les sites le mieux possible sur les moteurs de recherche. Cette profession exige une utilisation judicieuse des mots-clés, mais aussi une connaissance des stratégies de positionnement complexes de Google et d'autres moteurs de recherche. Des connaissances techniques et en développement sont un plus pour ce métier.
  • Le e-Reputation Manager a un rôle qui n'est pas très bien connu, mais qui est vraiment fondamental. C'est un métier qui peut se rapprocher du responsable SEO à certains égards. Sa tâche est d'analyser la présence en ligne des mots-clés liés à la marque et de vérifier quelles sont les tendances du réseau, quelle est la réputation de la marque en ligne, où elle est mentionnée dans les conversations des forums, sur les réseaux sociaux, etc. Si les mauvais avis ou remarques désobligeantes arrivent à tour de bras il est là pour éteindre le feu.
  • L'éditeur de contenu Web ou rédacteur Web. Je pense que tout est dans l'intitulé du métier, le but de ce métier est de créer du contenu pour les sites web, mais aussi pour les réseaux sociaux (si pas de community manager). Le but n'est pas que de travailler des textes. Le métier peut amener à créer des vidéos, des podcasts ou toute autre forme de contenu web. Avec le temps, on peut devenir content manager. Alors, on passera moins de temps à écrire et plus de temps à penser à la stratégie de contenu.